Colloque annuel de l’AVUF les 9 et 10 juin à Corte

Sans titre-1

Internationalisation de l’ESR et attractivité des villes universitaires

L’internationalisation de l’enseignement supérieur est bien une réalité en marche, qui porte à la fois sur les effectifs d’étudiants, mais aussi sur la concurrence « des cerveaux ». Un phénomène qui se massifie à vive allure et qui fait du secteur de l’ESR une branche économique à part entière en tant que telle au Royaume Uni ou en  Australie, respectivement deuxième et cinquième nations bénéficiaires de la mobilité universitaire internationale.
Qu’en est-il en France ?

Une note toute récente du Conseil d’Analyse Economique  constate que « l’évolution des effectifs étudiants étrangers en France depuis les années 1990 est positive, comparable à l’évolution observée en Allemagne, mais que la progression est nettement en deçà de celle de pays anglo-saxons, de la Suisse et de l’Italie ».

Dans le même temps la part d’étudiants étudiants issus de nos territoires effectuant des séjours d’études à l’étranger s’accroit, sous l’effet des programmes d’échanges, des conventions de partenariat des universités, et de l’action très volontariste en ce domaine des grandes écoles. Les collectivités territoriales accompagnent souvent ce mouvement, persuadées que l’expérience de la mobilité internationale est un facteur de meilleure employabilité pour leurs étudiants, ou d’accroissement des créations d’entreprises par les jeunes diplômés après leur retour (cf dispositif garagErasmus). Mais d’autres jeunes diplômés de nos villes partent aussi s’installer à l’étranger, et si c’est dans des proportions moindres que chez nos voisins, il semble que la France perde plus de talents qu’elle n’en reçoit.

La  note du CAE ajoute que « la mobilité des personnes qualifiées étant un phénomène inéluctable, il importe de s’interroger sur les moyens pour la France d’en tirer bénéfice ». Et pour les villes universitaires il s’agit maintenant de questionner la façon dont elles conjuguent leurs politiques de relations internationales avec celles de leurs établissements d’ESR. Elles seront vraisemblablement amenées à construire de véritables stratégies de gestion prévisionnelle des talents sur leur territoire.

C’est à cet ensemble de défis que tenteront de répondre les équipes de gouvernance des collectivités locales et leurs partenaires du monde académique, réunis à Corte les 9 et 10 juin 2016.

 

Vous trouverez l’avant programme en construction ici : Colloque AVUF-Corte avant-programme

Pour vous inscrire : Veuillez vous rendre sur le site suivant : http://colloques-avuf.com/colloque_partenaires.asp

Informations pratiques sur http://colloques-avuf.com/colloque_infos.asp